5 avril 2019

Semaine sans Ecrans du 10 au 17 avril 2019 : 1, 2, 3 ! Partez !



Dans le cadre de la Semaine sans Ecrans qui démarre mercredi 10 avril pour s'achever le mercredi 17 avril 2019, voici les idées préparées par quelques parents d'élèves afin d'encourager les familles à participer à l'événement sans trop de difficultés ! 
😉 😁

PRÉPARATION D'UNE EXPOSITION
Tout au long de la semaine

  • Figurines en pâte à sel ou en papier mâcher
  •  Poèmes
  • Création d'une bande dessinée (BD)
  • Scrapbooking de tes personnages préférés
  • Peintures et Dessins
  • Coloriages
  • Créa-Récup'
ETC !!!!







Vendredi 12 avril 2019, prenons le goûter tous ensemble !



26 février 2019

Présentation de Daniel, médiateur scolaire




Au sein du groupe scolaire MERMOZ de Muret, nous avons la chance d'avoir un médiateur scolaire présent à temps complet.

Daniel R. vous accueille le matin côté porte d'entrée en Maternelle et se trouve également aux sorties sur l'esplanade devant l'école afin de contrôler que tout se passe au mieux.

En cas de problèmes, que ce soit dans l'école ou à l'extérieur, Daniel intervient et règle tout conflit dans la bienveillance.

Sa mission est d'apporter son aide dans la gestion du climat scolaire, dans la sécurité aux entrées et sorties de classe.





Article et photo : Magali LANIES


6 février 2019

Parents, merci de lire ceci !




Bonjour à tous,

Suite à un projet d'une des enseignantes du côté élémentaire du groupe scolaire Jean Mermoz, nous parents, avons un rôle clef afin de mieux vivre l'ère actuelle qui est dominée par le monde magiiiique des écrans !

Ce projet vise à réduire... A réduire quoi ?!

Notre consommation de sucre ?
Nooon ! (Encore que...)

Ce  projet vise à réduire le temps passé devant un écran ! 
Il en  va de la télévision, de la tablette, du lecteur DVD, de l'ordinateur en passant inévitablement par l'écran du téléphone portable ! Eh oui ! 

 Aujourd'hui nous y retrouvons tous les jeux, toutes les applications utiles (Ou inutiles), toutes ces choses qui sont faites pour nous faciliter la vie, mais pas toujours les vrais échanges qui sont pourtant tellement importants !

De cette addiction aux écrans, nous sommes tous concernés ! Enfants et Adultes. 
Les adultes travaillent beaucoup sur écrans, et moi la première ! Je ne suis pas un modèle pour mes propres enfants car ils me voient très régulièrement affairée sur mon ordinateur. Certes, c'est pour travailler essentiellement mais peu importe, j'y passe un temps fou...

Quant aux enfants, ils sont très sensibles à ces images qui ne s'arrêtent plus et de plus en plus sollicités par des chaînes qui tournent non-stop (Publicités incluses) et se retrouvent enchaînés à ne plus pouvoir sortir les yeux des écrans, comme hypnotisés. 

(Ne râlez-vous jamais devant votre enfant qui ne vous entend même plus quand vous l'appelez ?)

Il est vrai que nous retrouvons des émissions ou des sites éducatifs qui favorisent les apprentissages de manière ludique et cela peut s'avérer être un outil efficace pour que les enfants continuent d'apprendre en s'amusant.

Cependant, ce temps devrait être limité afin de ne pas perturber les enfants (Notamment les trois premières années) dans l'acquisition du langage (Bye-bye les rendez-vous chez l'orthophoniste), d'avoir du temps pour jouer à autre chose, à faire des activités manuelles, sportives, artistiques... à passer du temps avec les autres et avec les membres de sa famille : Parler, échanger etc. 

Nous sommes tous parents et parfois débordés par nos activités multiples et c'est aussi la solution de facilité d'avoir recours aux écrans ! (Oui oui, j'avoue, moi aussi ! je ne suis personne pour donner de leçons de conduite aux parents qui agissent souvent comme ils peuvent...).

Pour en revenir au projet, il est donc question d'agir sur une semaine complète : 

Du mercredi 10 avril au mercredi 17 avril 2019 
Afin de réduire le temps passé devant un écran quel qu’il soit. 

Dans un prochain article, nous vous dirons plus précisément de quoi il retourne le temps pour nous, parents délégués et/ou parents de l'association de nous organiser afin d'agir en ce sens. 

J'espère que nous pourrons être nombreux à mener ce projet à bien et si vous êtes sensibles à ce sujet, venez nous voir, nous vous accueillerons avec le "SMILE"😀 ! 

En attendant un peu de lecture : http://www.eps-ville-evrard.fr/fileadmin/webmestre-fichiers/I05/Depliant-4_pas_pour_mieux_avancer_2016_HD-EPSVE_V2JANVIER_2017.pdf

Et à très vite ! 😎



Article rédigé par Magali LANIES

10 janvier 2019

Yves Béal : Lettre d'un poète pour les enfants de Mermoz


Yves Béal
Pêcheur d’Oranges, Éleveur de Troupeaux d’Emotions
https://uneuro.org/les-artistes/yves-beal


Quelque part sur la Planète Bleue,
Le 4 janvier 2019


Aux futurs aviateurs du langage


Chers futur-e-s poètes,

Tout d’abord, bonne année à toutes et tous. Le facteur a bien apporté votre lettre chez moi. Elle est arrivée alors que j’étais en voyage en Italie. Je l’ai lue dès mon retour et j’ai vu que dans chacune de vos 5 questions, il y avait le mot « poème ». Je me suis donc dit qu’il était important que je vous montre comment j’écris un poème, comment je choisis les mots. Voilà, je me lance.

Je sais que vous habitez Muret. Ce sera mon choix pour le 1er mot. Vous êtes à l’école Mermoz. Ce sera mon 2ème mot. Et peut-être que je garderai le mot poème comme 3ème mot.

Pour chacun de ces 3 mots, je vais faire 2 choses.

D’abord, me demander à quels autres mots, ces mots me font penser, par exemple, je vais en trouver 4 pour chaque mot (attention, j’aurais pu choisir d’en trouver 5 ou même 10). Plus j’ai de mots dans mon réservoir poétique, plus cela m’aidera à écrire… mais aussi, ce sera de plus en plus long. Alors, je reste à 4. Allons-y.

Réservoir poétique n°1 :
Muret → mur, enfermer, sauter, jardin
Mermoz → avion, océan, courrier, archange
Poème → écrire, vie, éternité, humanité

Ensuite, pour la 2ème chose à faire avec ces mots, je vais bien regarder les lettres, les syllabes et les sons et je vais fabriquer d’autres mots en utilisant à peu près les mêmes. Essayons.
Réservoir poétique n°2 :

Muret → remuer, muet, marée, meurt… (j’aurais pu en trouver beaucoup plus mais je m’arrête à 4)
Mermoz → mer, mère, oser, rose…
Poème → peau, aime, mot, peine…

Maintenant, je vais fabriquer des « brins de poésie » c’est-à-dire des bouts de phrases en passant du réservoir 1 au réservoir 2 :

• au-dessus de l’océan, l’avion ose remuer le jardin d’éternité
• la rose meurt de ne recevoir aucun courrier
• ma peau se fane de penser à la marée
• derrière chaque mur et dans chaque mot, la vie enfermée…
• muet, j’écris ma peine

J’ai presque terminé mes réserves. Je vais quand même aller voir si les poètes ne peuvent pas me donner un « brin de poésie ». J’ouvre un livre de poèmes au hasard et, après quelques instants de lecture, je remercie Pierre Colin de me prêter « la rue sort de sa carapace » que je vais transformer pour en faire un « brin de poésie » à moi : rue → chemin, route / sortir → quitte, abandonne, naît, émerge, enlève… / carapace → casse, cape, cap, passe, rapace, cage…

Je fabrique : la route abandonne sa cage de goudron, devient chemin, passe sa cape de verdure
Enfin, je peux tisser mes « brins de poésie » pour écrire mon poème :

1ère écriture :

je ne suis qu’une rose qui attend la rosée
et que la créature dans son aéroplane abandonne sa cage de goudron
derrière chaque mur, vie enfermée
en chaque lettre, vie libérée
la rose meurt d’être sans courrier
muette, elle écrit sa peine
au-dessus de l’océan, l’avion
ose remuer son jardin d’éternité
ma peau se fane de penser à la marée
murs et murets ne cessent de murmurer
que la mer est notre mère,
n’aie pas peur de sauter, t’envoler
aimes-tu mon poème, monsieur Jean ?
il est minuit au champ d’humanité
quand le chemin que tu as ouvert tout grand
enfile sa cape de brume et d’aventure…

2ème écriture (peut-être finale… mais pas sûr) :

Le nouvel ange ?
à Jean Mermoz, aviateur, et aux enfants de CP/CE1 de l’école Mermoz à Muret
Muette, j’écris ma peine
Je ne suis qu’une rose qui attend la rosée,
Le passage du facteur dans son aéroplane
Je meurs d’être sans courrier,
Vie enfermée derrière murs et murets
Sur l’océan, l’avion ose remuer le jardin d’éternité
Pourquoi, Monsieur Jean, ne viens-tu pas ce matin ?
Une carte, une lettre, et la vie libérée
La mer est notre mère, elle est parfois amère
Qui demain comme toi quittera
La cage de goudron, la terre pour le ciel
Qui demain comme toi oseras… sauter ?

Yves Béal – 4 et 5 janvier 2019

Voilà donc ce petit bout d’aventure d’écriture. J’espère qu’ainsi j’aurais répondu à vos questions. N’hésitez pas à m’en poser d’autres. Je vous envoie, pour cette nouvelle année, plein de papillons-bisous poétiques pour embellir votre jardin d’imagination.

A bientôt, Yves